Tout au long du Tour d’Italie, retrouvez une histoire, un fait de course ou un coureur sulla strada del Giro, comprenez sur la route du Giro. Rendez-vous pour cela chaque jour de course sur ce blog jusqu’à l’arrivée finale du 27 mai. 

Alors que le Giro vient tout juste de s’élancer d’Israël avec un court contre-la-montre, Chris Froome a déjà montré des signes d’inquiétude.

Encore en pleine affaire de salbutamol et soupçonné de triche, la présence du Britannique au départ du 101e Giro fait beaucoup parler et dégrade l’ambiance dans le peloton. Il court aujourd’hui toutefois dans la peau d’un des grands favoris à la victoire finale malgré un début de saison assez discret sur les routes, avec peu de courses disputées et aucune victoire. Mais les polémiques ou le manque de rythme n’ont pas suffi à compliquer d’entrée son Tour d’Italie puisqu’il s’est fait peur avant même son départ dans le contre-la-montre inaugural.

Dans la traditionnelle reconnaissance matinale avant le chrono, le leader Sky est sévèrement tombé dans les rues de Jérusalem. Les stigmates sur son corps ainsi que la difficulté qu’il a eu pour remarcher avaient de quoi s’interroger sur son état avant de prendre part à un exercice dont il est spécialiste.

Parti en fin de liste, il a confirmé que sa chute n’était pas anecdotique, à moins que cela ne soit sa forme sportive qui ne soit pas bonne ce qui serait davantage inquiétant. Sur douze minutes d’effort, il a déjà lâché 37 secondes (terminant seulement 21e) au vainqueur Tom Dumoulin, également prétendant à la victoire à Rome le 27 mai. Plus préoccupant encore, Froome s’est classé de cette première étape derrière Thibaut Pinot, lui dont l’épreuve du contre-le-montre est un gros point faible, et un étonnant Domenico Pozzovivo qu’il côtoiera également en montagne.

Il est à présent temps pour le vainqueur des deux derniers Grands Tours de se rassurer et ne plus perdre de temps avant le jour de repos – et de transit en Italie – ce lundi. Si la deuxième étape promet d’être plutôt calme pour les favoris, il en sera tout autre dimanche avec une longue étape en ligne et une dangereuse traversée du désert israélien. Le tout sera d’éviter les bordures et les chutes afin de garder toutes ses chances de victoire finale malgré un désamour quasi général.

Publicités