Djokovic embrassant le trophée de l’Open d’Australie, ce dimanche. Source : tennisactu.net

Novak Djokovic a remporté ce dimanche le premier Grand Chelem (GC) de l’année, l’Open d’Australie. Il est sacré à Melbourne pour la cinquième fois de sa carrière, ce qui devient le record sous l’ère Open (depuis 1968).

En Australie, si seul au monde

Le Serbe entièrement dominé le tournoi. Source : welovetennis.com
Le Serbe a entièrement dominé le tournoi.
Source : welovetennis.com

S’il a dû batailler plus de trois heures et demi en finale pour s’offrir ce trophée, Novak Djokovic n’a pas dégagé l’impression de souffrir durant ce tournoi. Les trois premiers tours auront été une formalité  pour lui : il éliminera Bedene, Kuznetsov et Verdasco. En huitièmes de finale, il n’a eu guère plus de difficultés pour se débarrasser de Muller. Son quart de finale l’opposait à Milos Raonic qu’il a su gérer sans perdre de set afin de se hisser en demi-finale. Il a cette fois eu plus de mal pour s’imposer mais c’est passé en 5 sets (7-6 3-6 6-4 4-6 6-0) après 3h30 de jeu face à Stan Wawrinka. A noter qu’il a perdu là ces premiers sets dans le tournoi après 16 manches consécutives remportées ! Il a donc rejoint en finale l’Ecossais Andy Murray qui a disposé de Tomas Berdych en 4 manches dans l’autre demi-finale (6-7 6-0 6-3 7-5). Après les deux premiers sets très serrés qui se sont disputés au jeu décisif, les deux hommes en étaient à un partout. Et puis Djokovic s’est réveillé,  pour remporter les deux dernières manches assez facilement et s’adjuger un huitième titre du Grand Chelem. Score final : 7-6 6-7 6-3 6-0. Il est aujourd’hui numéro un mondial et accentue son avance sur Roger Federer, qui est désormais de 3800 points au classement ATP (un Grand Chelem vaut 2000 points). Cette large domination dans ce tournoi est due aux éliminations prématurées de Nadal et Federer, respectivement sortis par Berdych et Seppi en quarts et huitièmes de finale. La route de Novak Djokovic vers le titre était toute tracée et il l’a traversée sans obstacle en étant seul au monde.

Chez les dames, Serena Williams n’en fini plus d’impressionner. Elle vient de soulever pour la sixième fois l’Open d’Australie, soit son 19ème titre en Grand Chelem en simple ! Elle n’est plus qu’à trois du record détenu par Steffi Graf avec ses 22 trophées du Grand Chelem.

Encore bien loin de Federer

Roger Federer est encore largement devant Djokovic au niveau de la carrière. Source : franceinfo.fr
Roger Federer est encore largement devant Djokovic au niveau de la carrière.
Source : franceinfo.fr

Même avec ses 8 titres du Grand Chelem, dont 5 à Melbourne, Novak Djokovic est encore loin du palmarès de Roger Federer. Certes, Novak Djokovic a cinq ans de moins que Roger Federer. Mais il a également 9 titres de moins en Grand Chelem. Le Suisse a remporté 17 Grands Chelems mais aucun depuis Wimbledon 2012. On pourrait penser qu’il n’en remportera plus qu’un ou deux et que le Serbe, s’il poursuis son excellente lancée (dans le dernier carré de 16 des 17 GC) pourrait bien le dépasser mais combien de temps cela lui prendrait ? En tout cas, on doute fort que le « Djoker » soit très performant pendant encore de longues années (il a 28 ans). Et gagner 10 trophées en GC en moins de six ou sept ans est quasiment impossible. S’il veut alors dépasser Roger Federer et devenir le meilleur joueur de sa génération, il ne doit faire presque que des sans faute sur les prochains grands rendez-vous.

Roland, c’est pour quand ?

Rafael Nadal nonuple vainqueur à la porte d'Auteuil. Source : mundodeportivo.com
Rafael Nadal nonuple (9 fois)vainqueur à la porte d’Auteuil.
Source : mundodeportivo.com

S’il a déjà brillé partout où il est passé, Novak Djokovic n’a pas encore soulevé la « Coupe des Mousquetaires » de Roland-Garros. Pour faire son entrée dans la légende du sport ou au moins du tennis, un joueur doit « au moins » remporter les quatre tournois du Grand Chelem. Comme l’ont fait Roger Federer ou Rafael Nadal récemment. Djokovic, malgré ses multiples titres et son jeu exceptionnel, ne fait pas encore parti de cette catégorie. « Encore » car cela ne saurait tarder. Même si l’on pense le règne de Nadal terminé chaque année à Paris, l’Espagnol surprend à chaque fois (ou presque) en s’imposant. Novak devra être costaud mentalement et techniquement pour empêcher Rafa de décrocher la « decima », synonyme de dixième succès sur la terre battue de Roland-Garros. Et Novak Djokovic pourra enfin se dire qu’il fait parti du cercle fermé des joueurs ayant remportés tous les Grands Chelems.



Avez-vous aimer l’article ? Merci d’avance pour vos commentaires, analyses et critiques !

Pour avoir les principaux résultats sportifs jour par jour, retrouvez-moi mon compte Twitter @JulesAublanc.
J’ai également un profil Facebook ainsi qu’une page Facebook.

 

 

 

Publicités