Photo RTL
Photo RTL

Depuis le 15 janvier et jusqu’au 1er février, l’équipe de France dispute le championnat du monde de handball qui se déroule au Qatar. Quadruples  champions du monde, les français sont favoris mais à tel point que tout est-il joué d’avance ?

Irrésistibles, ces Experts ?

Photo RMC Sport / BFMTV
Photo RMC Sport / BFMTV

On ne prend guère de risque à parier la victoire de la France sur un match ou une compétition. Depuis 2008 et leur premier sacre olympique, les « Experts » ont remporté six trophées sur huit possibles (JO 2008 et 2012, Mondiaux 2009 et 2011, Europe 2010 et 2014). La génération Karabatic semble intouchable mais pas immortelle. Une grande partie de l’effectif actuel était présente aux Jeux de Pékin en 2008; il y a plusieurs cadres qui arrêteront donc leur carrière en bleu à Rio en 2016 lors des Jeux Olympiques.
Une polémique a fait parlée d’elle dans le clan tricolore. L’entraîneur français, Claude Onesta, a fait comprendre à Jérôme Fernandez (sur la photo), grande figure du handball français depuis de longues années, qu’il se passerait bien de ses services avant les JO 2016. Cette affaire a montré que l’équipe de France n’est pas si sereine qu’elle le laisse croire.

Invaincus mais pas invincibles

Photo L'Equipe
Photo L’Equipe

La France s’est qualifiée pour les 8èmes de finale après sa victoire sur la Suède dans la douleur et en s’imposant dans le money-time. Les Experts terminent premiers du groupe avec un bilan de quatre victoires et un nul et défieront l’Argentine au prochain tour. Mais les résultats ne traduisent pas le jeu de l’équipe de France qui n’a pas été aussi brillante que d’habitude.

Tout avait commencé par une belle victoire sur la République Tchèque 30 à 27 en maîtrisant son adversaire et ce malgré un bon retour des Tchèques. Une maîtrise qui était au rendez-vous lors du second match contre une modeste équipe égyptienne mais s’est bien débattu et qui participera même aux huitièmes de finale. En revanche, le troisième match fut plus compliqué. Face à l’Islande, nation forte du handball, la France s’est heurté à une très belle équipe qui aurait sans doute gagner sans un très grand gardien français, Thierry Omeyer qui a permis à son équipe d’obtenir le point du match nul. Il y a des scores trompeurs dans le handball. La preuve avec l’avant-dernier match des Bleus dans le groupe C qui affrontait l’Algérie. Les Bleus ont été très moyens tout au long du match mais ont tenus face à une belle équipe pour s’imposer finalement 32-26. Le dernier match qui opposait deux équipes déjà qualifiées faisait figure de « finale » du groupe pour la première place synonyme d’avantage pour les huitièmes de finale (le premier affronte un quatrième de groupe en huitièmes). Après une grande partie du match à l’avantage de la Suède, les Experts ont su arracher une victoire dans le money-time. Une nouvelle fois, ce fut laborieux mais suffisant pour décrocher un billet en huitièmes de finale contre l’Argentine.

Le programme des huitièmes de finale :

Dimanche 25 janvier
(16h30) : Autriche – Qatar
(16h30) : Slovénie – Macédoine
(19h00) : Espagne – Tunisie
(19h00) : Croatie – Brésil

Lundi 26 janvier
(16h30) : Pologne – Suède
(16h30) : Allemagne – Egypte
(19h00) : Islande – Danemark
(19h00) : France – Argentine

Bonus : Le Dubsmash des joueurs de l’équipe de France de handball pour voir ces sportifs, d’habitude sérieux et concentrés, sous un autre jour.

Publicités