Ouvert depuis le 1er janvier, le mercato d’hiver offre certes moins de transactions qu’à l’été mais devrait nous gâter en ce qui concerne les rumeurs les plus folles et transferts faramineux, grotesques ou de dernière minute. Avis de tempête sur la planète football !

Un orage lointain en approche

Mis en place en 1997, si le mercato se montre très actif durant l’intersaison, il reste plus discret pendant sa deuxième phase, à savoir le mois de janvier. Les clubs auront tendance à se servir de ce mois de transaction pour se renforcer à certains postes précis au regard de la première moitié de saison ou de se libérer d’éléments décevants, trop chers ou pour simplement rentrer dans les clous du fair-play financier. Mais cette période de transferts est loin d’être anodine et de grands joueurs sont toutefois susceptibles de bouger. L’an passé par exemple, Julian Draxler pour 40 millions d’euros ou Dimitri Payet pour son grand retour contre 29 millions ont rejoint le PSG et l’OM à l’hiver dans un mercato très largement tourné vers le championnat chinois. Par le passé, Fernando Torres (58,5M€ de Liverpool vers Chelsea) avait notamment marqué le mercato hivernal de son empreinte. Depuis, des transferts remarquables s’enchaînent tous les hivers même s’ils demeurent encore nettement inférieurs aux mouvements estivaux.

Des turbulences annoncées

Cette année, le mercato hivernal semble avoir pris une autre dimension suite au transfert record pour un défenseur de Virgil Van Dijk de Southampton à Liverpool pour 84 millions d’euros. Le retour de Diego Costa à l’Atletico a aussi été officialisé contre 66 millions, alors que le joueur était en conflit avec Chelsea et que le club madrilène était interdit de recrutement cet été. À noter aussi le transfert d’Adrien Silva à Leicester qui vient lui aussi de passer la première partie de saison sans jouer. Il devait rejoindre les Foxes cet été mais son transfert a été annulé pour un retard de quelques secondes. Le mois de janvier promet donc d’être mouvementé alors que les transactions sont ouvertes depuis quatre jours seulement. Ainsi, les noms de Coutinho, Sanchez, Hazard ou encore Umtiti risquent encore de circuler jusqu’à fin janvier.

@ Iconsport

En France, Bordeaux et Saint-Etienne disposent d’un mois crucial quant à la suite de leur saison pour améliorer leur effectif. Respectivement 15e et 16e de Ligue 1, ces deux clubs a priori costauds du football français n’ont qu’une longueur d’avance sur le barragiste. D’où l’importance de ce mercato de mi-saison pour se renforcer impérativement et éviter la catastrophe en mai prochain. Le jeune Meïté a donc déjà rejoint les Girondins en prêt alors que Beric arrive en retour de prêt du côté de l’ASSE. Au contraire, l’AS Monaco a laissé partir trois de ses jeunes en manque de temps de jeu jusqu’à la fin de saison et le PSG va devoir vendre pour respecter le fair-play financier. Les noms de Pastore, Lucas, Ben Arfa ou encore Di Maria sont évoqués pour un départ de la capitale cet hiver. En revanche, la situation semble presque critique à Lille, antépénultième du championnat, interdit de recruter et contraint à vendre. Le LOSC est simplement autorisé à faire revenir des joueurs prêtés et aura donc beaucoup de mal à étoffer son effectif.

À lire :
C.Hutteau (agent) : « certains entraîneurs ont diagnostiqué un besoin, un profil à avoir pour le mercato d’hiver, soit parce qu’ils se sont trompés sur le recrutement, soit parce qu’il y a une blessure ou un vrai manque »

Les amoureux du ballon rond prêt à s’embraser

Pour les suiveurs de football les plus fervents, le mercato est autant voire plus excitant par ses rumeurs que par ses transferts concrets. Ce mois est avant tout une période de discussion où chacun a son mot à dire. Les spéculations et fantasmes prendront donc davantage de place que les réelles transactions, les gros clubs préférant attendre la fin de saison pour s’offrir des pointures. S’il peut servir à préparer les gros coups de l’été, ce mercato a aussi le mérite de nourrir les médias en manque d’inspiration en janvier. Il est vrai que l’actualité footballistique du mois s’annonce plutôt calme sur les terrains et sera donc logiquement orientée vers le marché des transferts au regard des rumeurs les plus concrètes ou loufoques circulant sans arrêt.

@ AP

Une des dernières en date enverrait Karim Benzema, en manque de réussite avec le Real, à l’Olympique de Marseille. L’argent ne serait pas le seul frein à cette transaction et le monde qui sépare ces deux formations fait perdre toute crédibilité à cette rumeur. Mais que serait le football sans le brouhaha qu’il provoque, sans des réseaux sociaux qui grouillent d’informations – prémonitoires ou farfelues – ou sans débats enflammés ? C’est le grand jeu du mercato : les rumeurs que entendrez, verrez ou lirez dans les différents médias seront à prendre avec des pincettes ou avec légèreté en sachant qu’une partie conséquente sera erronée.
Finalement, le mercato c’est un peu comme un film : nous savons que l’essentiel est inventé mais nous voulons croire aux scénarios les plus fous et, parfois, il s’avère que la réalité rattrape la fiction.


Et aussi : L’année sportive en 17 dates

Publicités