Tout au long du Tour d’Italie, retrouvez une histoire, un fait de course ou un coureur sulla strada del Giro, comprenez sur la route du Giro. Rendez-vous pour cela chaque jour de course sur ce blog jusqu’à l’arrivée finale du 27 mai.

Dans un final explosif, Simon Yates a perdu du temps sur ses concurrents et en particulier sur Tom Dumoulin, qui peut se remettre à rêver d’un doublé. Derrière, Froome et Pozzovivo devraient se livrer une bagarre pour le podium alors qu’il reste deux grandes journées de montagne à vivre.

Ce sont les quinze derniers kilomètres de l’étape menant à Pratonevoso qui annonçaient un combat pour la gagne et pour le classement général, à savoir une montée roulante mais classée en première catégorie. Au devant de la course, une échappée à douze comptait jusqu’à un quart d’heure d’avance au pied de l’ascension finale et se dirigeait vers la victoire d’étape. C’est finalement l’ancien maillot blanc Schachmann qui s’imposait dans un sprint à trois, portant à cinq le nombre de succès de l’équipe QuickStep, loin devant le peloton des favoris.

La course au maillot blanc entre Lopez et Carapaz était d’abord au cœur des ambitions de ce groupe. Les deux ont été les premiers favoris à sortir du peloton avant l’attaque tranchante de Tom Dumoulin à deux kilomètres du sommet. Simon Yates et Domenico Pozzovivo ont été les seuls à le suivre, avant le retour de Chris Froome. Le Britannique a immédiatement contré et ainsi emmené Pozzovivo et Dumoulin. Derrière, Thibaut Pinot était déjà lâché mais aussi le maillot rose qui n’est pas parvenu à s’accrocher et qu’on a vu dans la difficulté pour la première fois dans ce passionnant Giro.

Si Miguel Angel Lopez a terminé devant tout ce beau monde et conforte son maillot de meilleur jeune, Yates aura perdu 28 secondes sur ses poursuivants au général et donc la moitié de son avance sur Dumoulin. Pour Pinot, arrivé dans le sillage du maillot rose, il faut désormais regarder derrière avec la menace Lopez, en pleine bourre, qui se rapproche à une demi-minute de sa cinquième place. Le podium semble ainsi promis à Yates, Dumoulin et la dernière place pour Pozzovivo ou Froome. Les deux dernières étapes dantesques dans les Alpes définiront quoi qu’il en soit définitivement ces positions qui sont loin d’être figées.

Publicités