La huitième édition de la Coupe du Monde de rugby s’ouvre ce vendredi soir à Twickenham avec un alléchant Angleterre-Fidji. Tour d’horizon rapide sur les nations favorites pour prendre la succession des All-Blacks.

Les 4 favoris 

Parmi les favoris pour le titre, la Nouvelle-Zélande se détache, ce qui en fait le favori numéro un. Vainqueurs de la première Coupe du Monde en 1987 et de la dernière en 2011, les All-Blacks se sont à chaque fois imposés sur leurs terres. En cas de victoire, ils soulèveront le trophée deux fois de suite, ce qu’aucune équipe n’est parvenu à réaliser. Placés dans une poule facile, où ils rencontreront l’Argentine, les Tonga, la Géorgie et la Namibie, les Néo-Zélandais n’auront aucun mal à se hisser jusqu’en quart de finale, sauf énorme surprise. Depuis 2011 et son titre chez elle à Auckland, la Nouvelle-Zélande a remporté 42 matchs sur un total de 47 ! De quoi effrayer la concurrence.
Plusieurs nations phares du rugby comptent bien elles aussi s’imposer. A commencer par l’Angleterre qui aura l’avantage d’évoluer à domicile. En revanche, les Anglais n’ont pas eu de chance au tirage au sort qui les a placé dans le « groupe de la mort ». Ils défieront deux nations majeures, l’Australie et les Pays de Galles, avec les Fidji qui ont leur mot à dire et l’Uruguay qui est un peu en-dessous.  L’Angleterre n’est pas certain de sortir de son groupe, à l’inverse de la Nouvelle-Zélande ou de l’Afrique du Sud. Mais devant son public, le XV de la Rose est capable d’aller au bout, comme l’avait fait en 2003 l’équipe emmené par Johnny Wilkinson.
Dans le même groupe, l’Australie se présente comme un prétendant sérieux au titre. Sur le papier, les Australiens devraient passer le cap de la phase de poule mais gare à l’Angleterre et le Pays de Galles, qui s’appuieront sur le soutien de leur public. 

Les récents vainqueurs de la Nouvelle-Zélande et du Four Nations auront à cœur de briller pour leur pays qui n’a plus été sacré depuis 16 ans. S’ils venaient à décrocher le trophée Webb-Hellis pour la troisième fois, les Wallabies établiraient un nouveau record dans l’épreuve.
Enfin, l’Afrique du Sud débarque en Angleterre avec de grandes ambitions. Champions du monde en 2007 au Stade de France, les Sud-Africains ont été placé dans un groupe plus qu’abordable, en compagnie des Samoa, de l’Ecosse, du Japon et des Etats-Unis. Si retrouver les Springboks en quart de finale semble certain, une qualification pour le dernier s’apparente comme quelque chose de plus compliqué : en effet, ils défieraient en huitièmes un des membres du groupe A, dit « de la mort ». Les doubles champions du monde (1995 et 2007) restent une valeur sûre du rugby mondial, à suivre donc de très près.

Les 4 outsiders

Hormis les quatre grands favoris ci-dessus, quatre équipes peuvent créer la surprise et font figure d’outsiders.
Tout d’abord, le Pays de Galles aurait pu être cité avec les quatre fantastiques. Mais compte tenu de leur poule extrêmement relevée, un quart de finale passe par des matchs parfaits de la part des Gallois. Mais le XV du Poireau a un atout qui n’est pas minime, celui de jouer devant son public pour deux matchs (face aux Fidji et à l’Uruguay). Si le Pays de Galles parvient à sortir de ce groupe dantesque, alors tous les rêves, même les plus fous, seront permis.
L’Irlande est aussi capable d’aller titiller les grosses nations. Durant le tournoi des 6 nations 2015, le XV du Trèfle avait brillé avec un titre à la clé, comme l’an passé. (Vous pouvez d’ailleurs retrouver les tops et flops du Tournoi 2015 ici : https://resultats-sportifs.net/2015/03/22/tops-et-flops-du-tournoi-des-6-nations/).  En Coupe du Monde, les Irlandais ont toujours buté sur les quarts de finale. Mais depuis 2011, l’Irlande a remarquablement progressé, et ira sauf accident jusqu’à ce stade, au minimum.


On retrouve l’équipe de France dans ce groupe avec donc l’Irlande mais aussi l’Italie, le Canada et la Roumanie, trois équipes un peu plus faibles. Toujours placés, jamais gagnants, les Bleus ont atteint six fois sur sept le dernier carré et trois fois la finale. Le XV de France doit absolument éviter la deuxième place, synonyme de quart plus que probable face aux All-Blacks. Cette Coupe du Monde sera-t-elle enfin la bonne pour les vice-champions du monde ? Ou signera-t-elle une fin décevante pour Saint-André à la tête de l’équipe de France ? Quoi qu’il en soit, les tricolores qui proposent un jeu très moyen depuis l’arrivée du sélectionneur en 2011 partent conquérants et ambitieux dans cette compétition pour faire démentir les nombreuses critiques avant d’accueillir Novès à la tête de l’équipe.
La dernière équipe, l’Argentine, peut signer un exploit monumental. Nation montante du rugby, l’équipe argentine a déjà réalisé un exploit cette année en allant gagner en Afrique du Sud. Les Pumas ont un bon niveau de jeu mais sont pour la plupart du temps battu par des équipes supérieures. Placé dans le groupe de la Nouvelle-Zélande, les Pumas ont le potentiel pour aller chercher la deuxième place et un quart de finale potentiel face à la France ou l’Irlande ce qui serait tout à fait jouable. Et si le plus grand exploit de l’histoire du rugby était là ?

A présent, place à six semaines de spectacle et de bonheur en Angleterre et au Pays de Galles !

A votre tour de donner votre avis ! Selon vous, qui va remporter la Coupe du Monde ? Répondez ci-dessous.

Publicités