Opposé au Slovan Liberec ce jeudi soir à l’occasion de la deuxième journée de Ligue Europa, l’Olympique de Marseille connaît un début de championnat très poussif et le podium est déjà loin pour les Olympiens. Pour relever la tête, pourquoi les Marseillais n’assureraient-ils pas simplement le maintien en championnat en se focalisant sur la Coupe d’Europe ? 

Faux-départ pour l’OM en Ligue 1

Avec un maigre bilan de deux victoires en huit matchs de championnat, l’OM se situe à la 15e position au classement de la Ligue 1 avec déjà un retard de 7 points sur le podium et 12 points sur le leader, le PSG. S’il était très peu envisageable que Marseille soit champion, le podium faisait partie des objectifs de début de saison et reste tout de même encore abordable, à condition de réagir vite. Offensivement, défensivement, collectivement, en tribunes, les problèmes des Marseillais sont omniprésents en championnat. Il faut d’abord se souvenir que Marseille a déjà connu trois entraîneurs cette saison : Bielsa parti dès la première journée à la surprise générale, Passi l’a remplacé pour un match avant que Michel n’arrive avec d’entrée beaucoup de travail à effectuer pour redresser un club en chantier. Malgré leurs seules victoires face à Troyes (6-0) et Bastia (4-1), les Marseillais doivent faire attention à ne pas tomber dans l’euphorie. Cinq jours après leur écrasante victoire sur les promus troyens, les Phocéens s’étaient rendus à Guingamp trop confiants. Résultat, une défaite 2-0 qui avait plongé l’OM en plein doute.

Des remplaçants talentueux

En Ligue Europa, pour son premier match, l’Olympique de Marseille se déplaçait à Groningen, modeste club hollandais. Pour ce match face à un adversaire inférieur, Michel avait décidé de faire tourner et de titulariser les joueurs en manque de temps de jeu. Sa tactique s’est avérée payante puisque Marseille l’a emporté facilement 3-0. Ce match nous a renseigné sur la qualité de l’équipe « bis ». La plupart des joueurs titulaires lors de ce match sont de jeunes joueurs encore inexpérimentés au plus haut niveau mais pétris de talent, à l’image d’un Ndoukou buteur, d’Anguissa, ou encore de Sarr, rentré en cours de jeu. Si l’OM se consacrait uniquement à la C3, les jeunes joueurs pourraient avoir le rôle inverse : disputer la Ligue 1 et laisser les cadres jouer la Ligue Europa et les grandes affiches de championnat. De plus, les Marseillais se sont retrouvés dans un groupe F très abordable avec comme adversaires Braga, Groningen et le Slovan Liberec. Il faudra cependant respecter ces équipes et ne pas tomber dans l’euphorie comme à Guingamp. Certains joueurs peuvent se servir de cette Ligue Europa pour montrer à l’Europe tout leur talent, même si cette compétition est beaucoup moins médiatisée que la Ligue des Champions. Ces joueurs, remplaçants habituels, en manque de jeu, sont susceptibles de se laisser tenter par d’autres clubs. Ces joueurs sont aussi des cadres en fin de contrat qui s’en iront probablement en juin (Steve Mandanda et Nicolas Nkoulou). Les Marseillais ont l’effectif pour faire de grandes choses, ce serait dommage de faire jouer l’équipe B pendant toute la compétition et préserver  les titulaires pour le championnat, d’autant plus si l’OM ne termine pas sur le podium.

Et si l’OM gagnait la C3 ?

 

Outre un bon parcours, la victoire finale en Ligue Europa est tout à fait plausible, encore une fois à condition de se donner à fond sur le terrain. Seulement quelques équipes ont un niveau supérieur à l’OM dans cette compétition, comme le Borussia Dortmund, Liverpool ou encore Naples. Il faudra aussi surveiller les clubs de C1 repêchés en C3, certains grands noms d’Europe en petit forme pouvant tout à fait se retrouver face à Marseille dès les 16èmes de finale (Chelsea, Arsenal, Juventus, Manchester City…). Un sacre en Ligue Europa, à la portée de l’OM, serait synonyme de qualification directe pour la Ligue des Champions 2016-2017, avec un beau chèque en prime. Mais ne rêvons pas tout de suite. D’abord, il faut sortir du groupe F et cela commence par un succès impératif ce jeudi soir à domicile face au Slovan Liberec. En cas d’élimination précoce en Coupe d’Europe, l’Olympique de Marseille pourrait se rabattre sur une coupe nationale pour remporter un trophée qui lui échappe depuis 2012. Avec de l’envie et de la concentration, ce scénario pourrait bien convenir à l’OM qui se déplacera à Paris dimanche pour un clasico, pour enfin lancer sa saison ?

Et vous, que pensez-vous de tout cela ? Répondez ici, commentez l’article si vous souhaitez développer. 

Publicités