L’édition 2015 du Tournoi des 6 nations s’est achevé ce samedi. L’Irlande a remporté ce tournoi pour la seconde année consécutive, la France a terminé quatrième. Voici les tops et flops de ce tournoi.

TOPS

L’Irlande récidiviste

Le XV du Trèfle a remporté cette année son second tournoi de suite, son 21ème au total.  Tout avait commencé à Rome avec une belle victoire sur l’Italie, ponctuée de deux essais pour un score final sans appel de 26 à 3. Une semaine plus tard, les Irlandais remettaient ça à domicile contre l’équipe de France. Nouvelle victoire (assez) tranquille, 18-11 score final. Et comme on dit jamais deux sans trois, l’Irlande accueillait l’Angleterre dans l’espoir de faire mieux que résister. Chose faite avec une belle victoire face aux Anglais 19 à 9 qui les a rapprochés du Grand Chelem. Mais le déplacement au Pays de Galles fut périlleux et pénible pour le XV Irlandais. 23-16 pour le XV du Poireau qui prive l’Irlande du Grand Chelem mais qui ne brise pas les rêves de victoire finale. Lors du dernier match en Ecosse, il fallait gagner avec beaucoup d’écart pour terminer en tête, la faute aux Pays de Galles qui a écrasé l’Italie à Rome 61 à 20, et en attendant le dernier match du tournoi à Twickenham. Les Irlandais ont surclassé les pauvres Ecossais qui récoltent la cuillère de bois, avec un score final de 40-10. On devait attendre le Crunch pour savoir si l’Irlande décrocherait ce trophée (l’Angleterre ne doit pas gagner avec 26 points d’avance). Les Anglais ont écrasé la France 55 à 25, cependant pas suffisant pour le XV de la Rose pour gagner ce tournoi. Du coup, l’Irlande gagne les six nations 2015, et peut remercier comme jamais l’équipe de France pour avoir résisté suffisamment aux Anglais. A 6 mois de la Coupe du Monde, l’Irlande se place idéalement pour jouer les premiers rôles, à commencer par la phase de groupes où cette nation défiera notamment la France.

Une dernière journée historique

La cinquième journée du Tournoi des 6 nations restera longtemps dans les annales du rugby. En voici la preuve avec ces quelques chiffres.
221 points ont été inscrits dans la dernière journée, ce qui constitue le record du Tournoi. En moyenne, plus de 73 points ont été marqués par match dans cette journée ! Il y a aussi eu 27 essais, encore un record du Tournoi pour une seule journée. Le nombre d’essais marqués dans un match a été battu : 12 durant Angleterre – France. Ce même match est le deuxième match le plus prolifique du tournoi avec 90 points inscrits. Le record appartient au match Angleterre – Italie en 2001 avec un score final de 80 à 23 pour les Anglais, soit un total de 103 points marqués.

Du suspense jusqu’au bout du tournoi

Contrairement à certaines années, le nom du vainqueur de cette édition a été connu seulement après le dernier match. Avant cette dernière journée, l’Angleterre, l’Irlande et Galles occupaient respectivement les trois premières places avec le même nombre de points (6) et n’étaient départagés que par la différence de points inscrits et encaissés. En l’espace de quelques heures, le nom du leader du classement a changé trois fois. Après le premier match de cette dernière journée, le Pays de Galles était en tête du classement car il a étrillé l’Italie à Rome 61 à 20 alors qu’il ne menait que 14 à 13 à la mi-temps ! Les Gallois auront cru à la victoire finale jusqu’à ce que l’Irlande étrille aussi l’Ecosse 40 à 10 à Edimbourg. Du coup, le XV du Trèfle est passé en tête, tête qu’il ne quittera plus, et ce, grâce à la victoire de l’Angleterre pas assez conséquente (tout de même 55 à 35 !) pour revenir sur l’Irlande. Les Anglais ont poussé pour remporter le trophée jusque dans les ultimes secondes du Crunch qu’ils ont dominé. Même si les Bleus n’avaient plus rien à jouer dans cette dernière journée, ils ont quand même été déterminants pour le haut du classement. C’est en quelque sorte le XV tricolore qui a offert la victoire aux Irlandais.

FLOPS

Des Bleus toujours pas convaincants

Dans ce tournoi et à quelques mois de la Coupe du Monde, on attendait les Bleus au tournant. Malheureusement, le XV de France a encore déçu et a terminé quatrième du tournoi. L’équipe de France avait pourtant bien démarré au Stade de France avec une victoire sur l’Ecosse 15-8. Mais on sentait déjà des signes de faiblesses face à une nation qui a récolté la cuillère de bois, synonyme de 5 défaites en 5 matchs. L’équipe de France devait réagir face à l’Irlande, qui est d’un tout autre niveau. Malgré un jeu peu à peu retrouvé au fil du match, les Bleus n’ont pas résisté à l’Irlande qui s’est imposée 18 à 11. Le XV tricolore a dominé le match mais que par périodes, ce qui l’ a empêché d’être compétitif tout au long du match. Cette (petite) domination a apporté quelques motifs d’espoir pour la réception du Pays de Galles à Saint-Denis. Mais les Bleus ont encore été vaincus (13-20), sans l’impression d’avoir joué tous les coups à fond. S’il restait un mince espoir de victoire finale, la France l’a entretenu par une large victoire en Italie (29-0). Mais les français auraient pu s’imposer plus largement s’il ne commettaient pas autant de fautes dans les moments cruciaux. Heureusement que c’était l’Italie en face, une autre équipe aurait sûrement pris le dessus dans ce match. Quelques heures avant le Crunch opposant anglais et français, ces derniers savaient d’ores et déjà qu’ils ne gagneraient pas le tournoi. Lors de ce match qui a bien été croustillant, la France a dans un premier temps dominé son adversaire avant de craquer, encaissant au total sept essais. Mais ils ont tout de même réalisé une belle partie, en marquant cinq essais. D’un côté comme de l’autre, ce match aura été un festival offensif (55-35) mais un calvaire pour les défenses. Le XV de France se consolera en ayant empêché l’Angleterre de remporter le tournoi malgré la défaite.
Dans ce tournoi, les français n’ont pas été aidés par les offensives trop souvent gâchées par des fautes ce qui leur a coûté beaucoup de points. L’absence de grand buteur a aussi été préjudiciable pour la France handicapant pour une équipe qui vise les premières places à six mois de la Coupe du Monde… Les Bleus retrouveront l’Irlande, l’Italie, mais aussi le Canada et la Roumanie en groupe en Angleterre et au Pays de Galles pour le Mondial à l’automne prochain.

Cuillère de bois pour les Ecossais

Pour la seconde fois en cinq ans, l’Ecosse a perdu tous ces matchs lors du tournoi, obtenant donc la cuillère de bois. Au palmarès, l’Ecosse rejoint l’Irlande en tête avec 16 cuillères de bois récoltées (*). Pourtant, les Ecossais n’ont pas été catastrophiques, perdant leurs quatre premiers matchs de peu. Lors de la défaite en Angleterre 25 à 13, il menait pourtant 13 à 10 à la mi-temps ! La victoire était toute proche lors de la réception de l’Italie qui a inscrit un essai sur le gong, qui a fait mal à l’Ecosse (22-19). Mais la domination stérile leur a longtemps fait défaut et empêché de s’imposer une seule fois. En revanche, le dernier match du XV du Chardon fut laborieux contre l’Irlande (40-10), malgré une bonne première période mais après avoir encore craqué dans le second acte. Le rugby Ecossais va mal, cela fait maintenant 16 ans qu’il cherche une victoire dans le tournoi des 6 nations.
(*) Ces deux équipes et l’Angleterre ont cependant joué plus de tournois que la France et l’Italie, entrés en 1910 et 2000.

Le classement final du Tournoi des 6 nations 2015 :

1. IRLANDE 8 pts (+63)
2. ANGLETERRE 8 pts (+57)
3. GALLES 8 pts (+53)
4. FRANCE 4 pts (+2)
5. ITALIE 2 pts (-120)
6. ECOSSE 0 pt (-55)

 

Publicités