Rétro : Le jour où Lewandowski marqua cinq buts en neuf minutes

Ce samedi, le Bayern Munich reçoit Wolsburg pour le compte de la 25e journée de Bundesliga. L’occasion de revenir quatre ans en arrière sur cette performance individuelle inouïe de Robert Lewandowski.

22 septembre 2015, 8e journée de championnat d’Allemagne. Dans ce choc entre le deuxième et le troisième, c’est une petite surprise que de voir Wolfsburg mener 1-0 à la pause sur la pelouse de l’Allianz Arena. Pour réagir et tenter d’inverser la tendance, Pep Guardiola sort le milieu Thiago Alcantara et fait rentrer son buteur Robert Lewandowski. Un changement qui entrera dans l’histoire.

Après cinq minutes de jeu en seconde période, le match bascule dans l’irréel. Le Bayern Munich se transfigure tout à coup et étouffe un Wolfsburg apathique, dépassé par la pression bavaroise et le talent de l’attaquant polonais. Le premier but plein d’opportunisme est un classique de Lewandowski. En renard des surfaces, il traîne près du but et tacle pour égaliser (51e). Son chef-d’oeuvre individuel peut alors commencer. Exactement une minute plus tard le ballon lui arrive presque par hasard dans les pieds. Anormalement seul à vingt mètres du but, son instinct de buteur lui fait armer une frappe sans tergiverser, surprenant la défense et le portier adverse, Diego Benaglio, battu à ras de terre sur sa droite (52e). Le Bayern souffle et passe devant au tableau d’affichage, mais ce n’est encore que le début du show Lewandowski.

Il faut seulement attendre deux minutes trente de plus et un superbe travail collectif pour le voir inscrire un incroyable coup du chapeau. Une sortie de balle impeccable partie de Neuer mène rapidement les Munichois en contre et dans la surface de Wolfsburg. Muller décale Gotze qui sert « Lewy », absolument seul au second poteau. Et comme tout lui réussi ce jour, ses frappes sur le poteau puis sur le gardien lui reviennent inlassablement dessus et sur sa troisième tentative, il marque son troisième but en quatre minutes (55e). Complètement sous l’eau, la défense des Loups, ensuite débordée par Douglas Costa, abandonne l’homme fort au cœur de la surface qui reprend le centre du Brésilien d’une demi-volée plat du pied (57e) ! L’Allianz Arena et Arjen Robben, blessé et présent en tribunes, sont aux anges. Mais que dire alors de sa cinquième réalisation qui mettra un point final à ces dix minutes sensationnelles…

Tandis que les visiteurs tentent de relever la tête et stopper l’hémorragie, en faisant notamment sortir Luiz Gustavo, le Bayern se crée sa quatrième opportunité depuis l’égalisation. Évidemment, elle fait encore mouche. Le centre de Lahm pour son numéro 9, seul rouge dans les dix-huit mètres, est légèrement en retrait mais à mi-hauteur, ce qui permet au Polonais de tenter une reprise acrobatique. Son ciseau surpuissant termine dans la lucarne et cette fois-ci, la défense centrale Dante-Naldo ne peut pas grand chose face à un enchaînement aussi rapide et parfait, qui laisse d’ailleurs sur place les vingt-et-uns autres acteurs (60e). Le stade tout entier, avec un Pep Guardiola bouche bée, semble surtout sous le choc par ce qu’il vient de voir. Nous jouons l’heure de jeu, le Bayern Munich mène cinq buts à un.  Il y a un quart d’heure, Lewandowski faisait son entrée sur la pelouse et dix minutes plus tôt, le WfL Wolfsburg menait au score.

@ Panoramic

L’orage passé, le Bayern Munich conservera son avantage de quatre buts même si son attaquant phare passera proche d’un sextuplé. Son entraînera déclarera « n’avoir jamais vu ça ni comme joueur ni comme entraîneur » et que « cinq buts en neuf minutes, c’est inexplicable ». « Qu’est-ce que je pourrai dire sur un attaquant de classe mondiale qui score cinq fois et qui aura pu en mettre sept ? » a-t-il conclu. En effet, comment analyser sa performance historique ? Si l’on se penche sur le passé, c’est le premier joueur auteur d’un quintuplé dans le championnat allemand depuis 1991 et personne n’y a jamais marqué trois buts plus rapidement que lui. Pour voir récemment un joueur marquer autant en si peu de temps, il faut se tourner vers la Ligue 1 et le PSG-OL de cette saison. En octobre dernier, Kylian Mbappé s’était offert « seulement » un quadruplé en l’espace de treize minutes. Treize, c’est aussi le nombre incroyablement bas de ballons touchés par le tout récent co-meilleur buteur étranger de Bundesliga (195 buts) ce 22 septembre 2015. Pendant son premier quart d’heure passé sur la pelouse, 50% de ses ballons touchés ont même terminé au fond des filets, une efficacité hallucinante…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s