Avant le dernier Masters 1000 de la saison à Bercy qui distribuera les derniers tickets pour le Masters de Londres, coup d’œil sur cette course au Masters, entre les joueurs déjà qualifiés et ceux qui jettent leurs dernières forces pour décrocher le billet ultime pour le tournoi des maîtres.

Les trois géants seront au rendez-vous

Djokovic, favori et numéro un mondial devant Nadal ? 

Le Serbe a plusieurs objectifs pour sa fin de saison très riche. Depuis sa victoire à Wimbledon, Novak Djokovic marche sur l’eau. Son début de saison délicat n’est déjà qu’un lointain souvenir puisque le numéro deux mondial reste sur trois succès à Cincinnati, à l’US Open et la semaine passée à Shanghai. C’est incontestablement le meilleur joueur du moment et tentera, avant d’aller chercher sa sixième couronne au Masters, de récupérer à Paris la place de numéro un mondial de Rafael Nadal.
L’Espagnol n’a plus joué depuis son abandon en demi-finale de l’US Open face à Del Potro et pourrait faire son retour à l’occasion du Masters 1000 de Bercy pour défendre sa place de numéro un. Il a en tout cas repris l’entraînement ce qui n’occasionne pas une fin de saison et tiendra en tout cas sa place à Londres. Il aura ainsi une nouvelle occasion de remporter enfin ce tournoi, un des seuls titres majeurs manquant à son palmarès, mais reste à savoir dans quel état et avec quelles possibilités…

Federer comme d’habitude, Del Potro comme trop souvent…

Roger Federer n’a plus remporté de trophée depuis le mois de juin sur le gazon de Stuttgart. À Bâle la semaine prochaine, il aura l’occasion de s’imposer pour la neuvième fois à domicile avant les grandes échéances de Paris et Londres. Au Masters, le maître des lieux (recordman avec six victoires) ne partira toutefois pas favori vu sa saison en demi-teinte depuis sa victoire à Melbourne. Son revers dernièrement en demi-finale de Shanghai face à Coric témoigne de la forme incertaine du Suisse.

@ Reuters

Outre ces trois légendes du tennis, deux hommes ont déjà leur qualification en poche. Pour Juan Martin Del Potro, les pépins physiques vont malheureusement le contraindre encore à mettre fin à sa saison prématurément. Blessé à la rotule sur une chute, l’Argentin va renoncer au Masters et ne rejouera pas avant 2019. Enfin, Alexander Zverev disputera le Masters pour la deuxième fois avec l’objectif de sortir de sa poule et enfin briller dans les très grands rendez-vous, quelques semaines après sa demi-finale probante à Shanghai.

Huit hommes pour quatre sièges

Trois finalistes de Grand Chelem y sont presque

Suite au forfait de Del Potro, il reste quatre places à prendre pour Londres, sans compter les deux remplaçants. Et huit hommes sont encore en course pour cette qualification, d’où l’importance du tournoi de Bercy fin octobre. Trois joueurs se détachent et ont déjà pris une petite option. Marin Cilic, Kevin Anderson et Dominic Thiem ont tous trois disputé une finale de Grand Chelem cette année et comptent plus de 500 points d’avance sur le neuvième de la Race qui prendra la dernière place qualificative, si aucun forfait ne s’ajoute à celui du quatrième joueur mondial.
Le Croate connaît une deuxième partie de saison délicate depuis son titre au Queen’s (11 victoires et 7 défaites) alors que le géant sud-africain tient globalement son rang depuis son Wimbledon de folie qui l’a propulsé en haut du classement. Finaliste malheureux, il avait sorti Federer dans un combat mémorable de 4h15, achevé à 13-11 dans le cinquième set. En ce qui concerne Thiem, il a vécu une saison assez neutre en dehors de sa première finale de Grand Chelem à Roland-Garros quelques semaines après une finale à Madrid.

@ Reuters

Nishikori s’en rapproche, Coric se met à rêver

Parmi cette liste de joueurs pas encore qualifiés, Kei Nishikori est le seul à avoir franchi les poules du Masters, en 2014 et 2016. Le Japonais, accompagné par John Isner dans le top 10 provisoire de la Race, tient la corde pour arracher la dernière place de titulaire même si le Masters 1000 de Bercy bouleversera encore le classement et figera les positions. L’Américain, en ce moment à Stockholm pour un ATP 250, a même l’occasion de passer devant Nishikori avant d’arriver à Paris.
Enfin, à moins d’un exploit à l’Accor Hotel Arena, les trois derniers candidats en course pour le Masters devront se battre pour une place de remplaçant. Mais Borna Coric est capable de cet exploit. Le jeune croate sort d’un tournoi de Shanghai abouti avec une première finale en Masters 1000 et se présentera à Bercy décomplexé, en pleine confiance et en dangereux outsider. Avec Fognini et Edmund, il leur faudra imiter Jack Sock, vainqueur à Paris l’an passé en tant que tête de série n°16, pour espérer voir Londres.

Publicités