Tout au long du Tour d’Italie, retrouvez une histoire, un fait de course ou un coureur sulla strada del Giro, comprenez sur la route du Giro. Rendez-vous pour cela chaque jour de course sur ce blog jusqu’à l’arrivée finale du 27 mai.

Le champion du monde du contre-la-montre n’a glané ni l’étape ni le maillot rose à l’issue du chrono. Avec près d’une minute de retard sur Yates, il ne semble plus en mesure de renverser la tendance. De son côté, Thibaut Pinot a presque tout perdu.

Les 34,2 kilomètres proposés dans ce contre-la-montre entre Trento et Roverto présentaient un parcours roulant sans difficulté particulière malgré quelques montées en deuxième partie. Les grimpeurs s’attendaient donc à perdre du temps sur les spécialistes de l’épreuve et en particulier Tom Dumoulin.

Grandissime favori de l’étape, le champion-du-monde du chrono n’a pas été si impressionnant. Il a terminé troisième à seulement 22 secondes du vainqueur Rohan Dennis et n’endossera pas à nouveau le maillot rose. Car il n’a surtout pas pris l’avance souhaitée sur ses concurrents au classement général avant les dernières étapes de montagne. Il n’a repris qu’une dizaine de secondes sur Froome et une grosse minute sur Yates, alors qu’il accusait un retard de 2’11 avant ce chrono.

Au lendemain d’une journée de repos, Thibaut Pinot est quant à lui le grand perdant de cette étape puisqu’il a concédé beaucoup de temps à tous les favoris et finalement 3’19 au vainqueur de l’étape (66e). Quatrième du général ce matin à neuf secondes du podium, le Français se retrouve désormais cinquième à plus d’une minute de la troisième place et à hors de portée du maillot rose. Comme l’an passé, il perd le Giro sur un contre-la-montre mais lui reste encore quelques jours pour aller accrocher un podium.

Au classement général, les écarts sont évidemment chamboulés puisque Yates (22e à 1’37) conserve sa tunique rose pour seulement 56 secondes, une avance qui devrait suffire face à Dumoulin qui n’est pas un pur grimpeur. Ce dernier vient sans doute de manquer l’occasion de faire un doublé sur le Tour d’Italie après son succès l’an passé. Derrière, Pozzovivo (33e à 2’20) reste troisième mais avec plus de trois minutes de retard devant à présent Chris Froome. Il reste trois étapes de montagne pour faire la différence, d’une part pour le maillot rose afin de définitivement valider sa victoire finale, et dans la bataille au podium avec Dumoulin mais surtout Pozzovivo, Froome et Pinot. Une chose est sûre, ce Giro n’est pas terminé et la dernière semaine s’annonce explosive.

Publicités