tqo4

Après avoir remporté la Ligue Mondiale et les Championnats d’Europe, l’équipe de France a échoué en finale du Tournoi de Qualification Olympique et n’est donc toujours pas qualifiée pour les JO.

La révélation mondiale en 2015

Pratiquement inconnue du grand public, la sélection française commence à faire parler d’elle en 2015. Les volleyeurs tricolores n’avaient jamais remporté le moindre titre jusqu’à l’an passé.
Tout d’abord, la désormais célèbre « Team Yavbou » (surnom donné à l’équipe de France) disputait en juillet la Ligue Mondiale, compétition qui réunit les meilleures nations de la planète. Les Bleus jouaient d’abord en seconde division, avant de monter d’un échelon après leur succès en finale de cette compétition. Cette promotion en première division était déjà considérée comme une très grande performance, mais peu de monde imaginait ce qui allait arriver. Les phases de poule difficilement passées, avec une victoire sur le Brésil et une défaite face aux Américains, la France défiait la grande Pologne en demi-finale. Le périlleux obstacle franchi (3 sets à 2), les Bleus retrouvaient la Serbie en finale. Les joueurs de Laurent Tillie ont gagnés leur finale avec brio, sans laisser de set à leurs adversaires, le vollleyball français vit alors un moment historique.

Cet instant de gloire passé, la Team Yavbou était attendue au tournant aux Championnats d’Europe, pour prouver que la victoire en Ligue Mondiale n’était pas qu’un coup d’éclat. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la France n’a pas déçu et a répondu présent de la meilleure manière possible. En phase de poule, nos volleyeurs signent trois victoires en autant de rencontres, et s’ouvrent la porte vers le titre. En quart, c’est encore la Serbie qui a la malchance de défier la France, vainqueur 3-1. La demie-finale est plus compliquée, mais finalement remportée 3 sets à 2 par les Français face aux Bulgares. A nouveau, l’équipe de France domine facilement son adversaire en finale, ici la Slovénie, sur le score de 3-0, pour s’adjuger son premier sacre européen.

tqo6

Malgré ces deux succès dans les deux compétitions majeures de l’année, la France n’est toujours pas qualifiée pour les Jeux Olympiques de Rio, et doit passer par le Tournoi de Qualification Olympique (TQO). Le système mis en place pour se qualifier aux JO est donc très étrange, seuls douze équipes sont qualifiées, ce qui peut éventuellement jouer un tour à la France, et serait une terrible désillusion. Après une année 2015 parfaite, les Bleus devaient revenir en 2016 pour décrocher leur fameux sésame pour Rio en gagnant ce tournoi, très relevé.

La déception lors du TQO

Jusqu’au début de la finale, tout laissait à penser que la France décrocherait enfin son ticket pour Rio, et assez facilement.
En effet, les Bleus ont débuté leur tournoi par un succès de prestige sur les champions olympiques russes. Ces derniers se sont en plus inclinés sèchement, bien qu’en remportant le second set (25-20), ont nettement été battu dans les autres manches (25-15, 25-17, 25-19). L’équipe de France n’a guère été plus inquiété par la Finlande, qu’elle a nettement dominée le lendemain (25-21, 25-20, 25-16). Pour passer en demi-finale, les volleyeurs devaient prendre au moins set aux Bulgares. Mieux que ça, ils ont gagnés leur troisième match en autant de rencontres disputées (25-19, 25-20, 25-15) et l’entraîneur a pu faire reposer les titulaires après le premier set.

tqo2

Ce ne fut qu’un peu plus difficile en demi-finale avec une victoire en trois sets sur la Pologne, mais la Team Yavbou a remporté les deux premiers sur le fil (29-27, 32-30, 25-20). La Russie affrontait encore la France pour la finale, dont le vainqueur repart avec son billet pour Rio. On n’imaginait pas les tricolores ne pas s’imposer face à un adversaire qu’ils ont battu trois jours plus tôt. Et ce n’est pas le premier set qui nous aurait fait démentir puisqu’il a été remporté très facilement par nos français 25-14. Peut-être se disaient-ils que c’était déjà match gagné, mais ils se sont fait dépassés dans la deuxième manche (25-15) avant de perdre à nouveau les deux sets suivants avec un écart moindre qui ne reflétait pas la différence de jeu entre les deux nations (25-23, 25-21).

Pas de regret pour la France après cette finale, qui était un ton en dessous mais qui avait le niveau pour espérer beaucoup mieux. Une des raisons qui explique peut être la fatigue dû à tous les matchs disputés, l’équipe de France a enchaîné cinq matchs en cinq jours. Tout n’est pas perdu pour les Français qui disputeront du 28 mai au 5 juin un ultime tournoi de qualification au Japon. Cette fois-ci, quatre tickets pour les Jeux seront distribués et les adversaires semblent moins impressionnants, alors à moins d’une énorme défaillance, la France ira au Brésil en août. Dans son histoire, l’équipe de France n’a participé qu’à trois olympiades, pour au mieux une huitième place.

A l’image des handballeurs, qui étaient quasi inconnus il y a de cela dix ans, les volleyeurs commencent à se faire un nom, notamment grâce à leur décontraction et leur complicité permanente qui donne le sourire. Ainsi, Ngapeth, Rouzier, Le Roux, Toniutti, Le Goff et Tillie (père et fils), sans oublier les remplaçants, ont permis à L’Equipe 21 de battre ses records d’audience et aux téléspectateurs de les découvrir. Ces noms ne risquent pas d’être oubliés de sitôt et seront probablement beaucoup évoqués en août…


Je vous rappelle que vous pouvez élire ici vos 5 événements de l’année 2015, et pourquoi pas le volleyball ?
Pour connaître tous les grands Résultats Sportifs détaillés et analysés, rendez-vous sur ma page Facebook qui ne cesse d’augmenter son nombre de visiteurs !

Publicités