SUISSE TROPHEE CP DVCe dimanche, la Suisse a remporté la première Coupe Davis de son histoire. Les helvètes se sont imposés 3 points à 1 face à la France à Lille grâce à leurs 2 joueurs stars: Roger Federer et Stan Wawrinka.

La blessure de Federer : un coup de bluff ? 

 

FEDERER

Une semaine avant le début de la finale de la Coupe Davis, Roger Federer devait disputer la finale du Masters de Londres face à Novak Djokovic. Mais le suisse a préféré ne pas disputer cette rencontre pour une « blessure au dos ».Mais ce n’est pas l’unique raison. Il a probablement voulu se préserver en vue de la finale de la Coupe Davis. De plus, son adversaire (Djokovic) était en pleine forme et a réalisé un tournoi exceptionnel. Roger sortait d’un match marathon face à son compatriote Stan Wawrinka de plus de 2h30 et était sûrement diminué. Et puis, ce tournoi (le Masters), Roger Federer l’a déjà gagné à six reprises contrairement à la Coupe Davis qu’il n’a jamais gagné. En plus, Federer a peut-être menti sur son état de forme pour déstabiliser les troupes françaises. Jusqu’au jour du tirage au sort, nous ne savions pas si il allait jouer cette finale. Et puis le verdict est tombé. Oui, il jouera et le statut de favori va changer de camp. Ce sont les suisses qui partirent le statut de favori, et cela s’est confirmé dans le jeu.

Les premiers simples : un résultat inattendu MONFILS

Après la première journée, le score entre la France et la Suisse était de 1-1. Jo-Wilfried Tsonga s’est incliné en ouverture de la finale contre Wawrinka, et ce, malgré l’obtention du second set (6-1 3-6 6-3 6-2). Gaël Monfils a de suite corrigé la donne. Il a étrillé Roger Federer (blessé ?) en 3 sets en ne lui laissant que 7 jeux (6-1 6-3 6-3). A ce moment-là, on disait le bilan de la journée plutôt bon (une victoire, une défaite face aux numéros 2 et 4 mondiaux). Tout le monde attendait surtout le double de samedi qui est toujours décisif en Coupe Davis avec le retour de Tsonga pour se racheter.

Un malaise Tsonga ? TSONGA

Tsonga ayant perdu, nous pensions tous que ce dernier pouvait se rattraper lors du double,Le capitaine Arnaud Clément a annoncé dans les heures qui ont précédés le double que c’est Julien Benneteau qui est associé à Richard Gasquet face à la paire suisse Federer-Wawrinka. Les 2 français se sont inclinés en 3 sets (6-3 7-5 6-4) même après un bon second set où ils ont obtenus 5 balles de break, en vain.
Lors de sa présentation sur le court juste avant le double, Jo a été chaleureusement acclamé mais il y eu quelques sifflets. Et pour cause, les « mauvaises langues » diront qu’il ne s’était pas blessé mais qu’il n’avait pas envie de jouer après son échec de la veille. Pendant la Marseillaise, le Manceau a craqué et a laissé couler quelques larmes. Arnaud Clément a déclaré que Tsonga savait dès le vendredi qu’il n’allait jouer ni samedi ni dimanche. Après 2010 contre la Serbie, c’est la seconde fois où Jo-Wilfried Tsonga ne peut pas disputer la finale de la Coupe Davis même s’il a pu jouer vendredi.
Pour le troisième simple, Richard Gasquet a remplacé Tsonga pour son duel face à Federer. A quoi bon ? Roger était trop fort. Victoire écrasante de Federer sur Gasquet 6-4 6-2 6-2 : une leçon de tennis. Pas de dixième saladier d’argent pour les Mousquetaires, la Suisse remporte sa première Coupe Davis. Il n’y a même pas eu de cinquième match, initialement prévu après le match Gasquet-Federer. Fort de ses stars Wawrinka et Federer, la Suisse n’a laissé aucune chance à l’équipe de France où seul Gaël Monfils a brillé. Rendez-vous l’an prochain pour, j’en suis sûr, une nouvelle grande épopée des Bleus en Coupe Davis.

Avant de quitter cette page, merci de répondre à ce petit sondage.

 

 

Publicités