L’équipe de France dispute ce mercredi le deuxième match de son Euro, qui peut déjà emmener les Bleus en huitièmes de finale. Voici les enjeux et ambitions de ce France – Albanie au Stade Vélodrome. 

Les Bleus pour se rassurer

L’équipe de France a peiné pour son entrée dans sa compétition, vendredi soir au Stade de France face à la Roumanie. Comme vous le savez, les Bleus s’en sont remis à un éclair de génie de Dimtri Payet en toute fin de rencontre pour arracher un précieux succès. L’essentiel était de prendre les trois points, mais le pays-hôte l’a fait sans la manière, montrant même des signes d’inquiétudes. L’objectif sera donc de retrouver son jeu offensif flamboyant, face à une petite nation amputée de son meilleur élément. Décevants lors du premier match, Griezmann et Pogba pourraient être laissés au repos par le sélectionneur, qui peut se permettre de faire jouer des seconds couteaux face à ce modeste adversaire.

Il faudra, en plus de s’imposer, marquer les esprits, si possible avec des buts en cascade et une défense imperméable, pour retrouver toute la confiance perdue lors du match d’ouverture. Au moins, les Français ont enfin démarré leur compétition par la victoire étriquée de vendredi et joueront sans doute plus libérés. On avait senti beaucoup de crispation et de stress face aux Roumains, même si leur défense de fer avait été particulièrement efficace. La bande à Payet, qui fera son grand retour au Vélodrome, aborde cette rencontre avec le costume de grandissime favori, il n’y a plus qu’à… Mais attention à l’Albanie, qui a battu la France il y a tout juste un an en amical, après avoir tenu en échec les tricolores en 2014. Les Albanais, bien que nettement en-dessous, auront aussi beaucoup à gagner sur ce match.

L’Albanie pour se sauver 

FRAALB3

Dans ce groupe A, l’Albanie joue déjà sa survie après une première défaite face à la Suisse (1-0). Sans surprise, la petite nation des Balkans a été mise en difficulté, même si les Albanais ont été loin d’être ridicules. Au-delà de la défaite, ces derniers ont perdus leur capitaine emblématique, Lorik Cana, expulsé. L’ancien défenseur marseillais ne rejouera pas au Stade Vélodrome et il sera intéressant de savoir comment l’Albanie va se débrouiller sans lui. Les Rouges et Noirs jouent presque leur peau, puisqu’une nouvelle défaite serait synonyme de zéro pointé sur les deux premières rencontres. Mais depuis cette année, les quatre meilleurs troisièmes (sur six) sont qualifiés pour les huitièmes de finale, le dernier match face à la Roumanie aura encore toute son importance. Il faut en tout cas se méfier de cette équipe piège, qui a posé des soucis aux Suisses, même si ces derniers ont fait preuve d’une grande maladresse devant le but. L’équipe de France en a déjà fait les preuves l’an passé dans une rencontre perdue 1-0 sur un coup-franc direct. Ces équipes sur le papier inférieures jouent leur va-tout et défendent généralement en masse. Attention donc aux contres-attaques et aux coups de pied arrêtés…

Marseille pour célébrer le football

Depuis le début de l’Euro, on ne parle malheureusement pas de football au sujet de Marseille en particulier, même si d’autres villes sont touchés par des violences entre supporters. Entre vendredi soir et dimanche, les hooligans russes et anglais se sont affrontés avec la police et également les marseillais qui s’en sont mêlés, faisant au total plusieurs dizaines de blessés et d’interpellations. Ces pseudo-supporters sont actuellement jugés et plusieurs ont déjà reçu des peines allant de l’interdiction de stade jusqu’à la prison ferme. Un climat délétère pèse actuellement sur Marseille, qui a déjà mauvaise réputation.

La venue de l’équipe de France devrait apaiser les tensions et enfin attirer l’attention de tous vers le jeu et non pas sur les problèmes extra-sportifs. On annonce une belle fête dans un Vélodrome plein comme un œuf avec on l’espère des Bleus séduisants, pour faire taire les sceptiques et véritablement se lancer dans cet Euro. Ce match pourrait être l’occasion pour tout le monde de se réconcilier avec la ville phocéenne et découvrir un beau stade, une superbe ambiance mais qui reste correcte. Ce qui est trop rare depuis quelques temps à Marseille, qui grouille pourtant de « fada » de football.

RAPPEL : Tentez de remporter un maillot en faisant vos pronostics pour l’Euro !

Publicités